Ethiopie / Lalibela: Dr. Peter Bachmann et La population de Lalibela

Ethiopa / Lalibela: Dr. Peter Bachmann et La population de Lalibela

Pourquoi beaucoup de fascination?

Il peut sembler une allégation, un mythe ou une métaphore ou encore une rhétorique!! Le serai-ce? Non ça ne l’est pas! Sérieusement non! En toute honnêteté, mon obsession ou lien spécial pour Lalibela et son peuple est tout simplement une émotion inexorable que je ne peux pas Délier facilement de ma personne! Pourquoi? Parce que j’avais eu un accueil extraordinaire là-bas? Pas vraiment! Je me sentirai même autrement qu’il faut être dans une telle terre. Je savais que je suis d’une autre culture, foi, et condition social donc ça n’allait pas être facile de développer un fort lien avec cette terre et ses habitants! Alors qu’est ce qui à déclencher dans ma mémoire pour construire une sensibilité si spéciale? Qu’est ce qu’ils ont semé dans mon cœur? Qu’est ce qui à été injecté dans mon sang? Qu’est ce qui à été installé dans mes mains pour me rendre désespérément et totalement déterminé à partagé les de ce peuple? Voici l’histoire:

Mon intérêt à visité le pays appelé Ethiopie fût conçut avant 1964 quand j’avais 24 ans et un jeune homme Intrépide. Pendant mon voyage de ceylon et inde prêt de la mer rouge, nous avons eu un petit arrêt au port de Djibouti et j’ai remarqué qu’il ya un long chemin de fer du Djibouti pour Ethiopie. Un pays sous le régime de la royauté et aussi le seul pays Africain qui à pu maintenir son indépendance des colonies occidentales après la double défaite de Italie.

Néanmoins, c’était après le millénaire, il ya 10 ans en 2005 que j’ai vu mon rêve devenir réalité quand j’ai fait un courte visite très merveilleuse et excitante dans ce pays et dans l’une de leur île chrétienne appelé Lalibela:40ans après mon Transe!!

Qu’ai je donc vu? bien sûr j’ai eu un privilège de m’arrêter par là et visiter ces incroyable églises monolithiques Taillé de la pierre qui sont le miroir de la foi profonde du chrétien orthodoxe et de la période médiévale de la civilisation de ce pays!

sans omettre Le départ de la tâche d’authentifier la vraie ou simple rhétorique des histoires,les églises étaient construite par le roi de Lalibela dans le but de construire la seconde Jérusalem inspiré de sa lecture de la bible de Jérusalem. . Actuellement toutes les onze églises sont enregistrées par UNESCO comme patrimoine mondial de l’humanité et elles sont les premières attractions des touristes qui visitent Ethiopie en provenance du Monde entier.

Initialement, j’étais comme tout autre touriste quand j’étais allé dans cet endroit. Néanmoins, j’ai été émotionné et ma pensée n’a cessé d’amener mes idées au Delas des constructions matérielles! Où la majorité est bénit, lavé, endroit purifié pour Dieu? Pourquoi Lalibela est perçu par plusieurs chrétiens orthodoxes comme la terre sainte ou la seconde Jérusalem? Juste à cause de the églises Taillé de la pierre ? Que dire des personnes de cette ville? Pour moi, ce qui devra être vu n’était pas juste la facette d’héritage matériel mais également les personnes qui donnent vie à cet héritage matériel et donc les cœurs sont la vraie Eglise donc le domicile permanent pour Jésus christ!

Serai-ce entrain de philosopher? Pas vraiment! J’ai regardé à leur situation! La ville était pleine d’enfants de la rue, des handicapés, de personnes âgées et abandonnés qui ne peuvent même pas assurer leur repas de la journée. La zone est naturellement exposée à la sécheresse et la famine par manque de pluie sur lesquelles la production agricole rudimentaire est basée. La topographie n’est pas propice pour agriculture, le commerce et autres activités où la communauté peut travailler pour générer les revenus. Alors mes yeux ont été ouvert pour voir non seulement la noble architecture qui sont là pour testifié que Lalibela fût dans le temps la capitale cité de la dynastie Zagwe, mais aussi les visages réels des personnes qui se battent avec la pauvreté.

C’est donc cette réalité qui m’as donné cette envie folle de faire de mon mieux pour ces personnes, et qu’ainsi non seulement les constructions mais également les personnes de cette communauté puissent réellement représenter la légende que cette ville est la seconde ville sainte. Ça fait maintenant 10 ans que PBF travaille activement dans la vie de ces personnes. En ce moment, Le nom Peter ou Emanuel, Le nom qui m’as été donné par les habitants est bien connut au moins par 9 ou 10 répondants partout dans cette ville.

en-effet, ceci ne veut pas dire que les 10 ans expériences fût toujours un confort dans le Macadam de goudron concret. J’ai eu bien sur quelques moments de découragements et des expériences frustrantes qui auraient pût avoir un impact qui aurai crée irréparable dans mon travail pour cette communauté. Grande Surprise, DIEU merci, mon profond intérêt pour cette communauté est toujours resté en moi et rien n’as semblé détourné mon profond amour et affection pour Eux.

Please, share this information!